Alerte rouge : Les Forges restent ouvertes. Pour en savoir plus →

Notre mission

À la suite de la quasi-disparition des pratiques de la forge traditionnelle au Québec et en l’absence de moyens de préservation et de transmission des savoir-faire de ce métier patrimonial, il semblait important de créer un lieu où il serait possible de préserver, diffuser, transmettre et réactualiser le métier de forgeron. L’organisme à but non lucratif des Forges de Montréal a donc été fondé en 2000, avec pour mission de pérenniser l’existence du patrimoine immatériel de la forge traditionnelle.

Afin de réussir sa mission, l’organisme coordonne des activités auprès du grand public et des artisan.es de tous âges, leur permettant d’observer, d’explorer, de comprendre et de pratiquer le métier du forgeron.

Nos valeurs :

Solidarité : Créer localement et humainement des outils et objets servant à la communauté, échanger et partager les connaissances entre les différents métiers traditionnels, transmettre les savoir-faire aux générations futures afin qu’elles se réapproprient les modes de production et de consommation;

Qualité : Respecter les maîtres et les techniques traditionnelles de la forge, telles que pratiquées avant que les machines et les productions de masse prennent la place des gestes et intentions de l’artisan;

Écoresponsabilité : Garder une conscience écoresponsable en économisant les ressources matérielles et énergétiques, en limitant l’impact de la fabrication sur l’écosystème, et en créant un cycle de fabrication et de réparation locales;

Durabilité : Créer des outils et objets authentiques, utiles et durables.

Nos activités :

Les Forges de Montréal ont assuré l’entière restauration et réhabilitation de la station de pompage Riverside, dans laquelle l’organisme est installé depuis ses débuts, afin d’en faire un lieu de recherche, de pratique, de partage et de rencontre autour de la forge traditionnelle.

Aujourd’hui, Les Forges de Montréal organisent plusieurs activités répondant chacune à l’un des quatre volets de la mission :

Préserver les techniques traditionnelles de la forge et de la sidérurgie artisanale par l’étude et la recherche;

Diffuser l’histoire et l’importance du métier de forgeron par les expositions, les portes ouvertes, les démonstrations, l’interprétation de la station de pompage et les représentations publiques;

Transmettre les connaissances sur la forge traditionnelle par des programmes avant-gardistes de formations et de démonstrations, autant pour un public jeune, adulte, débutant ou professionnel;

Réactualiser le métier de forgeron et son importance par le soutien aux artisan.es, la création contemporaine, la collaboration interdisciplinaire et la réhabilitation des techniques de forge pour restaurer le patrimoine bâti.

Les Forges de Montréal agissent ainsi comme les gardiens du savoir dans le domaine de la forge et de la sidérurgie artisanale, et contribuent à l’avancement et à la transmission des connaissances de ce domaine, ainsi qu’à l’épanouissement des arts et des pratiques actuelles de la forge.

 

Le patrimoine immatériel de la forge traditionnelle :

Pendant près de 3000 ans, l’artisan forgeron a été le cœur d’innombrables communautés dans le monde. Maîtrisant le fer et sa transformation, il avait la capacité de fournir des outils solides et des objets d’utilité première, et a ainsi contribué au progrès des techniques de production et de transformation, favorisant la sédentarisation des sociétés. Comme le métier d’artisan forgeron change constamment avec l’arrivée de nouvelles technologies et de nouveaux contextes sociaux, il a traversé les millénaires jusqu’à l’arrivée de la période d’industrialisation. Cette période de transformations changea la production artisanale à petite échelle pour une production mécanisée en série, faisant du forgeron une aberration économique aux yeux des producteurs de biens.

Les forgerons, de moins en moins nombreux, sont ainsi devenus un objet de divertissement et de mythes. Leur expertise ingénieuse et leur compréhension sensible du matériau furent mis de côté et presque oubliés. Ainsi, rares sont ceux qui, aujourd’hui, possèdent encore les habiletés pour forger une pince, un marteau ou même un couteau : des objets pourtant encore utiles de nos jours.

Les désirs actuels de se réapproprier les modes de production et de consommation et de le faire à l’échelle humaine et locale, de se responsabiliser face à l’environnement et de préserver les témoins de l’identité locale tendent à raviver l’utilité presque oubliée des pratiques de la forge traditionnelle. Les techniques traditionnelles de la forge peuvent contribuer aux domaines variés de l’architecture, l’agriculture et la permaculture, le design urbain, la restauration du patrimoine bâti, l’ingénierie ou encore la robotique, et plus. 

Ainsi, Les Forges de Montréal et son équipe continueront d’explorer avec tous ceux qui le souhaitent les possibilités encore insoupçonnées de la forge face aux enjeux collectifs modernes. Nous n’avons besoin que de vous pour venir partager cette redécouverte quotidienne, prendre part à la réactualisation de cette pratique ancestrale et se responsabiliser pour assurer la transmission de ce patrimoine commun aux générations futures.