Réouverture de l'atelier | Visite sur réservation seulement | En savoir plus >

Notre atelier

À la fois école d’enseignement des techniques traditionnelles et espace de pratique, de partage des connaissances et de rassemblement, notre atelier est ouvert au public, tout en offrant un espace de pratique équipé de machines et d’instruments spécialisés, accessible aux débutants comme aux professionnels de la forge.

Il se compose notamment de cinq forges au charbon, dont deux de type français et trois de type anglais, une forge au gaz, cinq postes de coutellerie, deux marteaux-pilons, plusieurs enclumes, et un ensemble d’outils et d’instruments nécessaires au travail du fer.

Les Forges de Montréal remercient la SODEC et PME Montréal pour leur aide financière qui leur a permis de réaménager l'atelier et de fournir des équipements de qualité.

La station de pompage Riverside

Avant la construction de la station de pompage Riverside, l’évacuation des eaux usées de la ville de Montréal s’effectuaient directement par les cours d’eau naturels entourant l’île. Au printemps, les inondations étaient donc courantes et dévastatrices. Non seulement causaient-elles des dommages matériels, elles propageaient aussi des maladies dans la population.

En 1887, la Corporation de Montréal planifia la construction de trois bâtiments afin de contrôler les surplus d’eau : la digue Saint-Gabriel, (aujourd’hui démolie), la station de pompage Craig (partiellement démolie), et la station de pompage Riverside (abritant aujourd'hui LFM). Grâce à ces bâtiments, Montréal a pu se développer grandement, n’ayant plus d’inondations au printemps.

La station de pompage Riverside détient une grande valeur patrimoniale par son ancienneté et, surtout, par le maintien et la restauration de son architecture d’origine. Elle est aujourd’hui la dernière bâtisse montréalaise témoignant de l’histoire des réseaux d’aqueduc et d’égouts de la ville, l’un des plus vieux d’Amérique du Nord.